photo-9-le-reseau-Hartmann.jpgHartmann Lines – un réseau mondial nommé d’après le Dr Ernst Hartmann MD, médecin médical allemand bien reputé, qui l’a décrit pour la première fois peu de temps après la seconde guerre mondiale.

Le réseau Hartmann se compose des lignes chargées naturellement qui porte la radiation du métal Nickel, positionnées dans un axe Nord-Sud et à l’Est-Ouest. Ce réseau a aussi la particularité d’être tri dimensionnel parce qu’il se répète en hauteur tous les 2m50 en moyenne.

Le réseau Hartmann apparaît comme une structure de rayonnements qui s’élèvent verticalement du sol comme des murs radioactifs invisibles de 21 centimètres de large et séparés de 2 mètres dans le direction Nord Sud, tandis que d’est en ouest ils sont espacés de  2,5 mètres.  

Les lignes alternatives sont habituellement positivement et négativement chargées, alors, lorsque les lignes se croisent, il est possible d’avoir des charges positives doubles et même triples et des charges négatives doubles ou triples ou une combinaison de charges positives et négatives. Ce sont les intersections qui semblent constituer une source de problèmes potentiels, comme lorsque le lit ou le lieu de travail de quelqu’un se trouve au-dessus d’une intersection aussi critique – une zone dite de stress géopathique – la personne concernée est susceptible de subir des difficultés de sommeil et au fil du temps, développer une maladie.

Ce réseau pénètre partout, que ce soit sur un terrain ouvert ou à travers des habitations.