Impact sanitaire du radon

Le radon 222 est un gaz natural radioactif incolore et inodore.

Le radon 222 est responsable de la plus grande part de l’exposition humaine à la radioactivité : 42 % du total selon l’OMS.

Les autorités sanitaires estiment que sa radioactivité serait  la cause de 2,2 à 12,4 % des décès par cancer du poumon en France, ce qui en ferait la deuxième cause de décès par cancer du poumon, juste derrière le tabac et au même niveau que le tabagisme passif

Le flux naturel de radon 222 peut se retrouver plus concentré dans les espaces clos et notamment dans les maisons, dans les caves mal ventilées, à cause de la désintégration du radium 226, qui vient lui de la désintégration de l’uranium 238 naturellement présent dans  le croûte terrestre. Il est plus fortement concentré dans les sous sols granitiques et volcaniques.

Le radon 222 peut etre détecté avec un equipement spécial comme le Ramon 2.2 de la Criirad. Il peut être dangereux lorsque sa concentration dépasse 148 becquerels / m3. Lorsqu’elle dépasse 740 Bq/m3, il devient nécessaire d’agir sans attendre.

Le radon 222 étant à durée de vie courte, il n’a pas le temps en quelques jours de diffuser à travers un matériau continu (sol compact, mur ou dalle sanitaire). Il ne peut pénétrer en quantité significative dans des bâtiments qu’à travers des solutions de continuité le long desquelles le gaz peut migrer rapidement : failles dans le sol, fissures dans les dalles. Une fois sur place, le radon reste dans les lieux quand ils sont mal ventilés :  Les moyens pour diminuer les concentrations de radon dans les maisons sont l’aération et la ventilation des maisons, l’utilisation des vides sanitaires, le colmatage des fissures au niveau du sol, etc.

Si vous pensez que votre habitation est a risque n’hesiter pas de me demander un control de Radon 222. Contactez moi.

Le Radon 222 se measure avec un appareil que je laisse sur place pendant plusieurs  jours dans les endroits susceptible.

radon 222